Chansons à la Maison du Peuple de Saint-Gilles
Saison de concerts 2013 de l’asbl Sonar
en collaboration avec le Service de la Culture de Saint-Gilles

La chanson a le don de parler de tout, d’habiter tous les pays, toutes les vies et tous les âges. En un mot, elle a le don d’ubiquité : être la condition d’esclave et un lieu d’émancipation (le Blues, le Negro Spiritual), être anachronique tout en étant actuelle (Brassens, Brel), être classique et contemporaine (Berio).

En vérité, la musique ne peut se passer d’elle ! C’est donc sous cette forme multiple que nous la découvrirons en ce début d’été 2013, avec des soirées en couple de concerts « classique-populaire » (Lenaerts-Riga / Bats-Merchie 20.06) ou « classique-contemporain » (Roeland-Liénart / Winter Family, 13.06– La Roza Enflorese / Vaiana-Lory, 21.06) tout en jouant des croisements entre les soirées, des échos, des soupirs qui s’entendront de l’une jusqu’à l’autre…

Nous connaissons tous l’histoire de cet homme qui passait de propriété en propriété dans les Etats-Unis esclavagistes et qui, par une chanson, apprenait aux Noirs le chemin de la liberté. Nous expérimentons tous par l’art cette vie que la réalité n’offre pas. Qu’elle soit faite de messages secrets pour une vie meilleure ou de paroles explicites pour une vie secrète, la chanson sera - et devait être au moins pour une saison à la Maison du Peuple - notre guide et notre chemin !
Céline Lory


13.06 – La Vie/Les Amours

Amours et Vies de femmes – 20h
Isabelle Roeland (soprano) et Philippe Liénart (piano)

Nous entrerons dans la vie d’une femme, et peut-être d’autres plus célèbres !, en ce début de soirée. Frauenliebe und –leben (L’amour et la vie d’une femme) de Schumann sera suivi d’autres chansons qui jetteront une lumière différente sur ces Lieder au romantisme exacerbé. On entendra l’écho de ce premier concert consacré à l’amour jusqu’aux Chansons de Gabriel Fauré (20.06) et son refrain se fixera définitivement avec les Chansons érotiques qui, en contrepoint, clôtureront la saison (21.06).

The Land of the Free – 21h30
Winter Family
Ruth Rosenthal (voix) et Xavier Klaine (claviers)

Le duo franco-israélien dont le double disque est publié chez le label belge Sub Rosa, part du texte, d’un chant qui s’extrait du texte, accompagné au piano, à l’harmonium ou à l’orgue, avec un engagement politique fort.

Engagement illustré par leur spectacle « Jérusalem Plomb Durci, pourquoi ce titre ? Parce que les noms d’opérations militaires sont cyniquement poétiques. L’opération militaire israélienne à Gaza en 2009 a débuté pendant la fête de Hanoukka, plomb durci est tiré d’une comptine chantée à l’occasion de cette fête. De plus, Jérusalem est appelée « La ville d’or », alors qu’il s’agit à nos yeux d’une ville plombée durement ».

Nous retrouverons Winter Family dans une performance, ce type de concerts où l’on va au-delà de la forme concert.

Une musique d’écorchés vifs à laquelle les chansons de la Roza Enflorese (21.06) donneront un contrepoint plus traditionnel.

20.06 – Les Bonnes chansons

Les Bonnes Chansons – 20h
Thibaut Lenaerts (ténor) et Philippe Riga (piano)

Le duo de musiciens présentera un programme autour des mélodies de Gabriel Fauré, du classicisme de la première manière aux harmonies plus audacieuses et empreintes de sensualité de la seconde. Les Chansons, dont certaines écrites sur des textes de Paul Verlaine, évoquent l’amour idéal, l’amour idéalisé, voire intouchable en contrepoint de ce qui sera entendu le lendemain à travers la création de chansons érotiques qui empruntent, entre autres, des textes du même auteur.

Duo Bats / Merchie – 21h30
Isabelle Bats (voix) et Dimitri Merchie (batterie et guitare)

Un duo déjanté entre chanson à texte et rock, de quoi agiter nos corps et nos méninges!

Un concert en contrepoint de celui de Winter Family, une même matière pour un résultat différent qui ouvre la voie au concert de La Roza Enflorese (21.06) qui prendra un chemin exclusivement traditionnel.

21.06 – Les Amours érotiques

La Vida es un pasahe – 20h
La Roza Enflorese
Edith Saint-Mard (chant), Bernard Mouton (flûtes à bec, cromorne), Thomas Baeté (viole de gambe,vièle), Philippe Malfeyt (vihuela, oud) et Vincent Libert (percussion)

Le répertoire traditionnel séfarade est un répertoire de femmes – celui des hommes étant quant à lui plutôt destiné aux chants de la synagogue. Ces chants appartiennent pour la plupart au domaine domestique. L’amour à travers ses aspirations et ses plaintes est l’un des thèmes principaux et se retrouve le plus souvent sous la forme de romances.
Un concert dédié à l’évocation de la culture juive, une version dépouillée de la “contemporanéité” du concert du 13.06 (Winter Family).


Nouvelles Chansons érotiques, création – 21h30
François Vaiana (baryton) et Céline Lory (piano)

Pour terminer la saison en partie consacrée à l’amour qui se chante, nous plongerons dans l’érotisme avec la création dechansons de Jean-Luc Fafchamps, Fabian Fiorini, Pierre Kolp et Nathalie Loriers.

De textes « prudents » (Billet à Lilly) à ceux plus « crus » (Je colle ma bite), de Paul Verlaine à Charles Pennequin, de Jacques Prévert jusqu’aux auteurs antiques, une exploration du plaisir des corps par le son : celui qui évoque mais également celui qui suscite…

Réservations : info"at"sonar-asbl.net

Chansons à la Maison du Peuple (2013)
Production de Sonar asbl
En collaboration avec le Service de la culture de Saint-Gilles
Avec le soutien du Service musique de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Article 27 - CCLJ – UPJB – Sub Rosa
Direction artistique: Stephane Ginsburgh et Céline Lory

Facebook (I) - (II) - (III)